LA PROPOSITION COMPLÉTIVE

LA PROPOSITION COMPLÉTIVE

Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles.

► Les propositions complétives sont des compléments du verbe de la principale.

Elles sont généralement introduites par la conjonction que (quelquefois par “à ce que”).

  • Nathalie croit que ses amis ont oublié son anniversaire. 
  • Elle ne s’attend pas à ce qu’ils lui offrent des cadeaux.
  • Rachel pense qu’elle sera enceinte l’année prochaine.
  • Gevani dit que ses entreprises de coeur marchent comme le sucre sur la langue.

► Les verbes de la proposition complétive sont à l’indicatif ou au subjonctif.

  • Étienne est content que son projet soit accepté.
  • Julie devient riche qu’elle ait son doctorat.
  • Il espère que tout se passera bien.

Le conditionnel est aussi possible. Il peut remplacer l’indicatif ; il exprime alors l’éventualité ou le futur dans le passé.

  • Je pense que cela pourrait se faire, (éventualité)
  • Je croyais que tu ne viendrais pas. (futur dans le passé).

Leave a Reply