LE CONDITIONNEL PRÉSENT

LE CONDITIONNEL PRÉSENT

J’aimerais tant voir Syracuse… (chanson)

1. Formation du conditionnel présent

Le radical du conditionnel est le même que celui du futur et ses terminaisons sont celles de l’imparfait : ais, ais, ait, ions, iez,

Vous feriez mieux de faire attention, vous pourriez glisser.

2. Les emplois du conditionnel présent

■ Le conditionnel présent exprime une demande, un souhait ou un désir au moment présent 

► Le conditionnel est une marque de politesse ; il exprime une demande polie, particulièrement avec des verbes comme être, avoir, pouvoir, savoir, vouloir…

  • Pourriez-vous me renseigner ? Auriez-vous l’heure ? 
  • Je voudrais un renseignement. Seriez-vous assez aimable pour m’aider ? 
  • A- Le présent est souvent possible : Pouvez vous me renseigner ? Mais il est parfois considéré comme trop direct : Je veux un renseignement, (sorte d’ordre)

► Il peut aussi exprimer le désir ou le souhait avec des verbes comme aimer, désirer, préférer, vouloir… Selon le contexte, il peut s’agir d’un simple souhait (désir) ou d’une demande polie.

  • Bonjour, je voudrais un café, (demande polie) 
  • Je ne voudrais pas être en retard, (souhait)
  • J’aimerais bien aller au cinéma, tu voudrais venir avec moi ?
  • Je préférerais aller au concert. 

Avec des verbes comme aimer, vouloir, l’adverbe bien ne signifie pas beaucoup mais renforce le côté poli de la demande.

J’aimerais beaucoup aller au cinéma avec toi. (j’ai très envie)
J’aimerais bien aller au cinéma avec toi. (si possible)

► Avec d’autres verbes que les verbes de désir suivis de l’adverbe bien, le conditionnel exprime un souhait plus ou moins réalisable selon le contexte.

  • Je boirais bien un café, (réalisable chez soi ou dans un café) 
  • Elle est folle de cet acteur célèbre, elle sortirait bien avec lui. (difficilement réalisable) 
  • J’habiterais bien dans ce château, (irréalisable pour le touriste de passage à Buckingham Palace)

■ Le conditionnel exprime aussi le conseil, le reproche, la suggestion

Il exprime :

• le conseil avec des verbes comme devoir et falloir
Tu vas être en retard, tu devrais te dépêcher.
Vous avez l’air très fatigué, il faudrait que vous preniez un peu de repos.
• le reproche avec des verbes comme pouvoir et devoir
Tu pourrais me parler sur un autre ton !
Ce devoir est plein de fautes, vous devriez faire plus attention.
• la suggestion avec des verbes comme aimer, dire, plaire, pouvoir, vouloir, etc.
Ça te dirait d’aller au concert ? Ça te plairait d’y aller avec moi ? On pourrait réserver
pour demain.

■ Le conditionnel présent peut aussi exprimer la possibilité, la probabilité, le doute

► Il peut exprimer :
• un fait probable

Il y aurait une grève des transports à Marseille. Aucun train ne fonctionnerait.

• mais aussi un fait possible, réalisable dans le futur
Cet été, on pourrait aller en Italie.

► Avec certains verbes comme pouvoir, sembler, paraître, le conditionnel insiste sur la possibilité (le doute est plus grand).

La grève pourrait durer une semaine. Il semblerait que la direction refuse de négocier.

► Dans les phrases interrogatives, le conditionnel exprime la surprise devant un fait probable, possible ou douteux.

  • Il y aurait encore une grève demain ? (possible ou probable) 
  • Toi ? Tu saurais réparer un ordinateur ? (douteux)

► Dans les propositions relatives, le conditionnel présent peut remplacer le subjonctif présent qui exprime le doute.

Tu ne connais personne qui irait (aillé) demain à Marseille en voiture et qui pourrait (puisse) m’emmener ?

Le conditionnel présent peut exprimer l’hypothétique, l’imaginaire ou l’irréel

► Le conditionnel est utilisé dans le cas de projets plus ou moins réalisables (imagination ou projets hypothétiques).

Ce serait drôle de faire un musée de la grammaire. On y mettrait les portraits des grands grammairiens, il y aurait la salle des exceptions… – Tu crois qu’on aurait beaucoup de visiteurs ?

► Il est aussi utilisé pour mettre en scène des situations imaginaires irréelles.

Venez, on va jouer. On serait au Moyen Âge. Nicolas, tu serais un chevalier. Josée, tu serais une fée. On habiterait dans un château et il y aurait une méchante sorcière.

✓ Pour l’emploi du conditionnel présent dans les phrases complexes (si + imparfait, conditionnel ; au cas où, dans l’hypothèse où + conditionnel, etc.), La condition

Au cas où tu passerais par Amiens, visite la cathédrale.

Le conditionnel exprime aussi le futur dans le passé

► Le conditionnel présent est utilisé pour indiquer le futur dans le passé.

Il avait rendez-vous avec elle à six heures. Il l’a longtemps attendue. À neuf heures, il a compris qu’elle ne viendrait plus.

► Au style indirect, le conditionnel présent remplace le futur simple lorsque le discours
rapporté est au passé. Le style indirect

Damien m’a demandé l’heure de fermeture de la bibliothèque. Je lui ai répondu que la bibliothèque fermerait à huit heures (« la bibliothèque fermera à huit heures »).

Leave a Reply