Le mode dans la proposition relative

Le mode dans la proposition relative

⛪■ Indicatif, conditionnel et infinitif

► Le verbe de la proposition relative est souvent à l’indicatif. 11 permet de préciser le moment de l’action ou de l ’état (présent, passé ou futur).

Frédéric est captivé par le film qu’il regarde.
Il faut que je lise le livre que Caroline m’a offert.

je te présente Jean, un collègue qui sera bientôt chef de service.

► Lorsqu’il est au conditionnel, le verbe exprime une hypothèse, une possibilité.

Arthur est très compétent. Le patron qui l’engagerait ne le regretterait pas. (hypothèse)

Clément a créé un logiciel qui devrait avoir du succès, (possibilité)

► L’infinitif est possible avec le pronom relatif où, lorsque le sujet de la principale est aussi le sujet de la proposition relative. Le verbe pouvoir est alors sous-entendu.

Jessica a trouvé une résidence universitaire où loger pendant ses études (où elle pourra loger).

► L’infinitif est aussi possible derrière une préposition + pronom relatif.
Erwin cherche un étudiant avec qui partager un appartement (avec qui il pourra partager un appartement).

⛪■ Subjonctif

► Le subjonctif peut être employé dans les propositions relatives pour exprimer une
idée de doute, d’incertitude ou une opinion subjective.

Je cherche une cravate qui aille bien avec mon costume. – Prends celle-ci, c’est la plus belle
que j’aie.

► Le subjonctif dans la relative exprime l’incertitude, le doute et l’indicatif la réalité,
la certitude :

• avec des verbes de recherche comme chercher, être à la recherche de, rechercher, etc.

Je cherche un livre que Jeanne m’a offert, (ce livre existe)

Je cherche un livre en français qui soit facile à lire, (ce livre n’existe peut-être pas)

• avec des verbes de souhait et de désir (souvent au conditionnel) comme aimer, désirer, préférer, rêver de, souhaiter, vouloir, etc., ou avec des verbes au conditionnel.

  • Gabriel aimerait aller dans un restaurant qui ne soit pas trop cher.
  • Je voudrais aller dans le restaurant que tu m’as conseillé.
  • Lucien rêve de trouver une copine qui sache jouer au golf.
  • Elle rêve de participer à la compétition qui a lieu tous les ans dans sa ville.
  • Lucien ne sortirait pas avec une fille qui ne soit pas sportive.
  • Elle sortirait bien avec le garçon qu’elle a rencontré hier.

Dans des phrases interrogatives avec des verbes comme avoir, connaître…, dans des phrases négatives avec personne ou dans des phrases impératives.

Connaissez-vous quelqu’un qui sache faire fonctionner cet appareil ?

Connaissez-vous la personne qui vient vers nous ?

Donnez-moi un médicament qui me fasse de l’effet.

Donnez-moi la boîte qui est derrière vous.
Je ne vois personne qui puisse résoudre ce problème.

Dans la classe, il n’y a personne qui a réussi à résoudre ce problème.

Le conditionnel (présent ou passé) peut remplacer le subjonctif (présent ou passé) dans les propositions relatives.
As-tu un ami qui pourrait (puisse) m’aider ? Il n’y a personne qui pourrait vous aider ?

► Le subjonctif exprime une opinion subjective et l’indicatif la réalité lorsque le pronom relatif est précédé d’un superlatif ou d’adjectifs comme le seul, l’unique, le premier, le dernier…

  • Ce vin est le meilleur vin que j’aie bu. (opinion subjective)
  • Margot aurait pu choisir un bon vin. Non, c’est le pire vin qu’elle a acheté, (réalité)
  • Camille est la seule qui nous a aidés, (réalité)
  • Camille est la seule qui puisse nous aider, (opinion subjective)

Leave a Reply